Élégance

Bienveillante Claire Chazal : pause élégance chez Ruquier

 

Christine Angot en vadrouille aux États-Unis pour promouvoir le dernier parpaing de son œuvre « inestimable », Claire Chazal l’a remplacée sur le plateau d’« On n’est pas couché », dans l’émission diffusée samedi 4 novembre. Résultat : après la véhémence de l’absente d’un soir, « l’ancienne star des JT, actuellement aux manettes d’“Entrée libre” sur France 5, a séduit les internautes » (source : 20minutes).

Yann Moix, en grande forme habituellement, semblait même s’ennuyer devant tant de pondération, même s’il nous a servi ses inévitables et lourdes saillies, raillant notamment une photo de Laurent Wauquiez dont il se demandait, avec une ironie d’adolescent boutonneux, si le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes ne montrait pas une statue de la Vierge. Et que dire de son obsession pour l’accueil des migrants, qui revenait comme une litanie ! Toutefois, dès qu’il sortait les griffes, Claire Chazal enchaînait posément, avec l’indéniable élégance qui la caractérise, augmentée par un âge qu’elle assume pleinement – ce qui se voit et tord le cou au jeunisme ambiant, au passage.

À l’issue de cette pause bienvenue, on pouvait lire sur Twitter : « Interventions pertinentes dans une bienveillance intelligente » ; « Merci pour cette pause de violence inaudible, Claire Chazal a fait du bien à l’émission » ; « Avec Claire Chazal on a enfin pu apprécier l’émission sans coup bas et violence on s’est laissé porter ». Ouest-France a même titré un article : « Claire Chazal plébiscitée par les internautes à la place de Christine Angot. » Tout est dit.

N’oublions cependant pas que la belle Claire, très consensuelle et feutrée – sa marque de fabrique à l’antenne –, appartient au régime médiatique en vigueur dans le paysage audiovisuel français. Conforme à la bien-pensance obligée, elle n’a ainsi pas manqué de poser des questions orientées au LR Geoffroy Didier, invité politique de l’émission, dont celle-ci, évoquant les rapports entre le Front national et le probable futur président des Républicains, Laurent Wauquiez : « Est-ce qu’il y aura une ligne rouge ? »
Notons, au sujet de la PMA, l’intervention inepte de Marcela Iacub, qui nous a ressorti les terribles parents hétéros !

Pour le reste, Claire Chazal a transformé une émission devenue essentiellement vindicative en programme de divertissement, ce qui change agréablement des pénibles et bruyantes manifestations des deux compères habituels.

Et si on peut lui reprocher son manque de mordant de jadis lorsqu’elle était confrontée aux personnalités politiques, face à des artistes, elle anime des débats intéressants. Voir ses échanges pertinents et non moins empathiques avec Sara Forestier ou Anny Duperey, toutes deux invitées pour leur actualité respective.

En fin d’émission, la chroniqueuse intérimaire a facétieusement déclaré : « C’est une émission bienveillante, moi, je trouve » et « On a changé Yann Moix ». Mais que les amateurs de rixes gratuites se rassurent, tout rentrera dans l’ordre quand le cerbère aura retrouvé sa place la semaine prochaine !

POUR ALLER PLUS LOIN