Voile en entreprise

Haro sur les patrons, les jeunes-femmes voilées ne trouvent pas de boulot !

Médecin
 

C’est un drame national oublié que révélait Le Monde, il y a quelques jours, et qui explique à l’évidence une bonne part de notre chômage endémique : « Garder ou ôter son voile, le dilemme des jeunes musulmanes en recherche d’emploi. » Depuis celle du capitaine Haddock se demandant s’il devait dormir la barbe en dessous ou au-dessus du drap, peu d’autres grandes questions de société auront été soumises à notre perplexité par le journal vespéral de référence. Eh oui, il y aurait encore des patrons qui, placés devant des impétrantes affichant naïvement leur attachement à la religion d’amour, de tolérance et de paix, rechigneraient à leur offrir Pass Navigo et Tickets-Restaurant® ! C’est d’autant plus ballot que ces islamophobes ratent là une belle occasion d’éradiquer l’alcoolisme et les blagues salaces de leurs entreprises, ainsi que de bénéficier d’un mois entier pour faire l’inventaire à l’occasion du ramadan…

On comprend que de belles âmes comme le député Aurélien Taché (un nom prédestiné pour un politicien) aient tweeté rapidement leur indignation : « C’est cette intolérance qui, dans la France de 2018, nourrit la tentation du repli. Ces femmes ne devraient pas avoir à choisir… la honte doit changer de camp. » Après avoir coché les cases « responsable de l’UNEF » et « adhérent PS », il était écrit que ce jeune homme fasse aujourd’hui partie de « la garde avancée d’Emmanuel Macron, au Palais-Bourbon comme dans les médias. Des janissaires dévoués corps et âme au chef de l’État, qui ne dépendent que de lui, ne rendent de comptes qu’à lui » (ibid.).

Une de ces femmes voilées, Mennel Ibtissem, vient pourtant d’avoir à faire ce choix douloureux. Avec son voile et ses yeux myosotis, elle tenait la corde de « The Voice », le télé-crochet de TF1 suivi par des millions de téléspectateurs et tateuses. Diversité oblige, ils avaient bien cherché un nain achondroplase transsexuel en fauteuil roulant, mais macache : quand ça veut pas l’faire… Et patatras ! il s’est révélé que la belle avait tweeté (cette manie !) des choses pas très… catholiques après les attentats dévastateurs qui sont dans nos mémoires.

Pourtant, elle avait fait le maximum : chanter du Leonard Cohen en arabe… Chapeau, dans le genre métissage-vivrensemble, c’était bien pensé ! Mais c’est connu, tous les antisémites ont un ami juif…

Cet article a été lu 12087 fois
Cette statistique n'est pas mise à jour en temps réel