International - Inde

Inde : un partenaire d’Emmanuel Macron très « controversé » !

 

Emmanuel Macron est en visite en Inde et, le 10 mars, il a rencontré le Premier ministre Narendra Modi. Notre Président a déclaré, lors de cette rencontre, qu’il souhaitait faire de l’Inde le partenaire principal de la France dans cette région du monde.

Étrangement, nos médias n’ont pas souligné que Narendra Modi est un nationaliste indien et un hindouiste issu du Bharatiya Janata Party (BJP), tout comme d’ailleurs le chef de l’État indien Ram Nath Kovind. Narendra Modi a appartenu au mouvement culturel et métapolitique Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), qui compte environ trois millions de membres et dont les spécialistes de l’Inde considèrent généralement qu’il est à l’origine des succès politiques des nationalistes du BJP. Le RSS, fondé en 1925, avait pour objectif, à l’origine, la lutte contre les Britanniques ; depuis l’indépendance, il a continué de se développer et est devenu le noyau central de la résistance des hindouistes à l’occidentalisation. Le RSS a été interdit à plusieurs reprises par les Britanniques, mais aussi après l’indépendance, notamment suite à la destruction de la grande mosquée d’Ayodhya en 1992. Le RSS oppose la notion d’hindouité (Hindutva) à l’islam mais aussi aux idéologies et religions occidentales.

L’auteur de la fiche Wikipédia concernant Modi a écrit qu’il est une « figure controversée » et un islamophobe. Dans le même registre, LCI avait publié, le 16 mai 2014, un article consacré au futur Premier ministre controversé de l’Inde. De fait, le BJP, dans lequel il a occupé des fonctions de direction, est un parti qui promeut l’hindouisme et qui est très hostile à l’islam. Mais au-delà de cela, c’est un parti totalement étranger à la philosophie individualiste et cosmopolite des libéraux. Un parti qui plaide en faveur de la diversité de l’humanité et de l’enracinement des peuples dans leurs traditions – tout ce que notre Président déteste.

Le deuxième pays le plus peuplé de la planète est dirigé par un parti qui fait frémir d’horreur la caste médiatique européenne, mais cette dernière a jugé préférable de se taire quant à l’appartenance de Narendra Modi à ce parti, qui est le plus important de tous les partis nationalistes existants : il comptait 88 millions de membres en 2015, plus que le Parti communiste chinois !

Cet article a été lu 6460 fois
Cette statistique n'est pas mise à jour en temps réel