Livre

Les vrais ennemis de l’Occident

de Alexandre del Valle

Docteur en droit, écrivain, compositeur
 

Un coup de poing dans l’estomac ! On en sort groggy, chancelant, hébété.

Comment ont-ils pu ? Ils savent ! Ils ont toutes les informations dont dispose Alexandre del Valle pour écrire son livre. Et ils n’ont rien fait. Et ils continuent de ne rien faire. Qui ? Mais les cadors de la planète, bien sûr, les chefs d’État des pays d’Europe, d’Asie, d’Amérique. Le totalitarisme islamique – oui, le totalitarisme islamique – se répand partout avec une ambition affichée : imposer la charia au monde entier. Et que faisons-nous ?

Encore une théorie du complot, penseront certains ? Ben voyons ! Lisez donc le bouquin de del Valle, vous y apprendrez la réalité de ce qui se passe sous la férule des Frères musulmans et leurs multiples succursales autour du monde – y compris en France, bien sûr –, vous y rencontrerez les ONG d’Allah qui regorgent d’argent pour implanter l’islam partout, de manière guerrière (comme Daech, Al-Nosra, Boko Haram et consorts) ou pacifique, comme en Europe ; vous verrez à l’œuvre les lobbies internationaux qui font plier l’ONU ; vous identifierez la peur sur les visages des dirigeants européens qui préfèrent ne pas se battre et laisser faire – syndrome de Stockholm anticipé ; vous ressentirez la duplicité – la taqiya – des dirigeants et prêcheurs musulmans que l’on croit modérés ; vous adorerez savoir que l’Arabie saoudite dépense, preuves à l’appui, des dizaines de milliards de dollars pour financer l’islamisation mondiale. Tout ceci – le plan de domination, les moyens d’y parvenir et la haine qui va avec – est écrit dans plusieurs ouvrages en vente libre à la FNAC, avec la complicité silencieuse des autorités françaises.

Pour l’islam, le jeu qui consiste à se déclarer victime d’une prétendue « islamophobie » est, en Europe, le meilleur moyen de gruger les naïfs et de faire avancer la cause, auprès des jeunes notamment, à qui il faut absolument interdire l’intégration dans le pays impie du dar al-harb. À maintes reprises, l’auteur souligne – exemples à l’appui – la coupable perméabilité de l’Occident à la propagande islamiste, l’absence totale de réciprocité dans les domaines de la vie des gens, et l’émergence, partout, de « l’islamiquement correct » avec son inséparable corollaire, la repentance létale des nations non musulmanes et surtout blanches.

On ne résume pas un livre comme celui d’Alexandre del Valle, trop riche, trop documenté, trop réel ! On s’en empare, on le dévore et, ébahi, une page poussant l’autre, on réalise qu’on fait fausse route depuis longtemps et que ça va très mal finir. C’est, là, le coup de poing dans l’estomac !

Ah ! Mais pardon, Monsieur ! On leur achète du pétrole et on leur vend des armes et des avions. C’est bon pour la balance commerciale. Alors, Monsieur le billettiste, arrêtez de taper sur ces gens !

D’accord, j’arrête, épuisé ! Je vous engage simplement, ami lecteur, à lire ce livre et vous informer de ce qui nous attend, tous, à plus ou moins brève échéance. Au moins, lorsque viendra l’heure de la charia, vous aurez pu, avant tout le monde, acheter un keffieh pour vous et une burka pour madame.

Vous souhaitez lire ce livre ?
Cliquez ici !

POUR ALLER PLUS LOIN