Armées

Quand un militaire paye son équipement, il y a déjà du mercenaire en lui

La situation misérable de nos armées et les coupes budgétaires qui se succèdent semblent témoigner de l’intention du gouvernement de faire assurer les tâches lourdes de maintien de l’ordre en France, en cas de crise, par l’OTAN. Autant tuer l’armée si elle doit être remplacée. Elle est déjà truffée de commissaires politiques. C’est, du moins, l’avis de certains jeunes militaires qui témoignent du défaut de matériel, du communautarisme et du trafic de drogue qui compromettent chaque jour plus gravement l’efficacité de nos troupes en cas d’urgence. Elles n’en seront que plus faciles à « épauler ».

POUR ALLER PLUS LOIN