Chasse

La sévérité accrue de l’examen du permis de chasse trahit une crainte… mais laquelle ?

En refusant jusqu’à cinq fois le permis aux candidats chasseurs dans certains coins de France, les examinateurs semblent obéir à des consignes qui relèvent plus de l’ordre public que de la préservation du gibier. On aimerait bien voir la circulaire correspondante.

Social : 197 Vues : 5074