Editoriaux - Industrie - Videos - 6 décembre 2017

« Des travaux publics surdimensionnés au bénéfice des constructeurs et non de l’usager ? »

Quand on voit la profusion et le gigantisme des dépenses d’équipement depuis les années Mitterrand, et quand on les compare avec l’ingéniosité tranquille, industrieuse, à taille humaine, dont le Second Empire a fait preuve pour engager la France sur le chemin de la modernité, on s’aperçoit que le miracle des années techno, des années béton, des années passe-droits, repose sur un sommet d’immodestie, une montagne de dettes publiques, une corruption généralisée, un mépris total de l’usager, en somme sur un volcan.

Commentaires fermés sur « Des travaux publics surdimensionnés au bénéfice des constructeurs et non de l’usager ? »

À lire aussi

Campagnol : Vous et moi sommes du même monde, celui des livres de Victor Hugo… de Sissi impératrice, etc.

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleCette autre humanité qui glapit pour dix centi…